61, Ch. Southière
Magog, J1X 0P1

819 843.3334
URGENCE : 911
ÉCHEC AU CRIME

Opération policière concernant du cannabis à Magog et à Sherbrooke

Opération policière concernant du cannabis à Magog et à Sherbrooke

Mercredi le 25 septembre 2019, Agent Mickaël Laroche

Mercredi le 25 septembre 2019, à 8h30, la Régie de police de Memphrémagog et le Service de police de Sherbrooke – groupe régional Accès Cannabis (Groupe Actions concertées pour contrer les économies souterraines) a effectué des perquisitions à trois endroits simultanément dans les municipalités de Magog et de Sherbrooke. Ces perquisitions faisaient suite à quatre mois d’enquête concernant la culture, la possession et la vente illégale de cannabis.

Les lieux visés par les mandats de perquisitions étaient un logement de la rue Calixa-Lavallée à Magog où habite un homme de 32 ans, une maison sur le Chemin de Fitch bay à Magog où réside un homme de 31 ans, de même qu’un appartement de la rue Vaudreuil à Sherbrooke qui abrite un couple de 26 ans.

Les quatre suspects ont été arrêtés et rencontrés par les enquêteurs.

La fouille du logement et du véhicule sur la rue Calixa-Lavallée, Magog a permis de saisir les items suivants :

– 140 gr de cannabis

– 5 plants de cannabis

– 5 gr de graines de cannabis

– 7 gr de haschisch solide

– 8 fioles d’huile de cannabis

– 10 ecstasy

– Poivre de Cayenne

– 85 $ en argent Canadien

– 2 cellulaires + 2 balances électroniques + liste de front + Ziplocs contaminés

– Lampe /ballaste et déflecteur pour production

– Ford Taurus 2006 (saisi pour bien infractionnel)

 

La fouille de la résidence du ch de Fitch Bay à Magog a permis de saisir les items suivants :

– 795 gr. de cannabis

– 3 Plants de cannabis

– 94 gr. de Haschisch

– 925 $ en argent Canadien

– 2 balances et sacs ziplocs contaminés au cannabis

– 1 cellulaire

 

La fouille du logement de la rue Vaudreuil à Sherbrooke a permis de saisir les items suivants :

– 218 grammes de cannabis

– 1230 $ en argent Canadien

– 2 cellulaires + 1 balance

 

Benjamin Dandurand, 26 ans, a comparu puisqu’il brisait un engagement dans un dossier en semblable matière. Les trois autres individus ont été libérés avec une promesse sous conditions.

La lutte contre l’approvisionnement illégal du cannabis implique un partenariat stratégique. Le but, maximiser les effets tangibles pour la répression des organisations criminelles, la prévention auprès du public, notamment pour réduire l’accessibilité aux jeunes, la détection des différentes infractions et la récupération monétaire.

Une pression constante sera donc exercée sur les vendeurs et les mariculteurs. Le cannabis est maintenant réglementé par trois instances juridiques (municipale, provinciale et fédérale) et apportera un défi de taille à nos organisations. Il est anticipé qu’un marché parallèle persistera.

Ce marché noir est susceptible d’affecter à la baisse les recettes de l’État et de neutraliser les orientations du projet de loi :

  • Dans une gestion efficace de l’économie souterraine (ACCÈS), les bénéfices attendus de la légalisation dans les domaines de la santé : accès aux mineurs (santé mentale) et de la sécurité publique (la criminalité systémique, désengorger les tribunaux criminels) seront optimisés.
  • Perte des revenus d’impôt associée à la production légale du cannabis;
  • Perte des revenus de taxes associée à la vente au détail;
  • Perte des bénéfices de la SQDC.

Pour signaler de l’information aux policiers pour ce type de crime (ventes illégales et production en vue d’en faire la vente), vous pouvez contacter :

Acces_cannabis@ville.sherbrooke.qc.ca

Note importante : De façon anonyme, vous pouvez aussi signaler de l’information aux policiers pour ce crime ou tout autre crime en contactant « Échec au crime au numéro 1-800-711-1800 » ou via le site Web www.echecaucrime.com. Cet organisme est composé de bénévoles, non-policiers, qui se chargent de transmettre l’information aux policiers sans en identifier l’origine.