61, Ch. Southière
Magog, J1X 0P1

819 843.3334
URGENCE : 911
ÉCHEC AU CRIME

Les fugues

Les fugues
Peut-être n’es-tu pas heureux à la maison et que tu ne vois pas d’autre solution que de « fuguer »?
Avant de prendre cette décision, j’aimerais que tu y réfléchisses un instant et que tu prennes conscience des faits suivants :

Tout d’abord, si tu fugues, tu inquiéteras beaucoup tes proches (pas seulement tes parents!). 1000 questions leurs traverseront l’esprit et ils auront très peur qu’il te soit arrivé quelque chose.

Ils contacteront donc probablement le service de police et devront raconter tous les événements qui ont précédé ta disparition (parfois des événements personnels). Les policiers passeront plusieurs minutes chez toi à compléter des documents. Ensuite, ceux-ci procéderont à ta recherche. Ils devront déranger tes amis ou tes contacts (parfois la nuit!) et cela peut prendre jusqu’à plusieurs heures.

Lorsque les policiers te retrouveront, il est possible qu’ils doivent te transporter au poste de police et te faire patienter dans un local en attendant qu’on vienne te chercher.

De plus, la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) sera contactée et informée de la situation afin que des mesures soient prises.

Donc, si tu n’es pas heureux à la maison, il y a d’autres moyens de le faire savoir. Tu peux en parler avec des amis et/ou des adultes responsables afin de trouver des solutions plus logiques. N’est-ce pas?

Sinon, il y a des lignes téléphoniques d’aide pour toi comme Jeunesse j’écoute (1-800-668-6868) et Tel-jeunes (1-800-263-2266).

Tu peux également consulter la page web du Réseau Enfant retour et ainsi obtenir de l’information dans le but d’avoir une discussion franche sur le sujet avec tes parents ou tuteurs.

 

Sois sage 😉